RedU T1 Ch18 Ep15

Quel est votre personnage préféré de Red Universe ? Venez donner votre avis dans le sondage en ligne sur le site de Red Universe !
http://reduniverse.fr/sondage-red-universe-2016/

—————————————-

 

Le son déchirant se répercuta le long de toute la structure du transporteur n°6, grondement lointain de la pieuvre ennemie enlaçant sa proie. Devant la caméra allumé enregistrant tout, Foudia Hacham ne put s’empêcher de frémir à l’écoute du terrifiant écho. Derrière elle, le Colonel J.F.Hill donnait ses ordres, conservant un semblant de calme.

« Nous sommes désormais piégé et le vaisseau va être abordé. Peut-on avoir les caméra de sécurité ? Leur réseau était autonome, il devrait fonctionner. 

Colonel, mais que se passe-t-il ?! L’appareil qui s’approchait vient de nous rentrer dedans ?

De manière contrôlée, madame Hacham. Tenez, aidez-moi. approchez-vous des baies vitrées et regardez si vous ne voyez pas ses réacteurs fonctionner au ralenti.

B… Bien, Colonel Hill. Alors, Mesdames et Messieurs, je me rends, en ce moment, vers la vitre la plus proche, ça va, tu suis ?… Encore quelques mètres. Voyons, je regarde donc et… Non je ne vois rien, Colonel ? Il ny a rien ici !

Déplacez-vous plutôt vers l’avant, votre angle de vu ne peut pas être bon là où vous vous tenez !

Ha… bon, alors j’avance encore… Mesdames et Messieurs les multispectateurs, inutile de vous dire combien tout ceci est parfaitement inattendu. Je me doute que vous devez vivre des instants aussi intenses que nous en ce moment, c’est tout de même une chance <mmhm> de… nous… trouver là, voilà, j’y suis ! Ha oui, on distingue une sorte de lueur en bas mais, cest inquiétant, ils ne sont pas très loin de la coque de notre transporteur, il vont la faire fondre !

Non. Normalement, s’ils savent s’y prendre, ils resteront dans la zone de tolérance de la structure. N’oubliez pas que l’on est censé pouvoir pénétrer dans l’atmosphère d’une planète avec cet engin. Merci, Madame Hacham, grâce à vous nous savons que notre marge est d’une cinquantaine de minutes pour résister et les repousser avant l’assaut final.

QUOI ? <…> Excusez-moi de courir… ainsi, MessieursDames, notre caméra-man tente de tenir le rythme… allez viens, on y est presque mais le commandant JFHill vient de… de donner une information très inquiétante, mon Colonel ! Pouvez-vous répéter pour l’enregistrement, je vous pris ?

Mmhmm ? Excusez-moi Madame Hacham, je crains que je ne puisse assurer le service minimum pour votre émission, vous devrez vous contenter d’observer…

Alors ces caméras de surveillance ? Ca vient ?

Juste quelques mots ? Vous parliez d’une cinquantaine de minutes et d’un assaut final ?

Colonel, s’il vous plait !

Le temps nous manque pour jouer aux devinettes, je vous accorderais le temps que je pourrais. Ce vaisseau, qui nous agrippe, va nous entrainer vers l’énorme astéroïde, là-bas. Je ne serais pas étonné si l’on découvrait qu’il s’agit d’une base pirate dissimulée sous toutes les structures que l’on voit à la surface. Ils vont débarquer ici pour nous occuper le temps que l’on soit à portée, et tout ce que contient cette partie de la galaxie comme pirate nous tombera dessus… et ils nous attendent certainement, avec impatience.

Débarquer… ici ?

Ha, les caméras, enfin ! Branchez les secteurs adjacents aux ponts abordés.

Oh… Mon Dieu… Je… tu filmes ? Ne manque rien, sil te plait.  Nous voyons en ce moment ces soldats pirates sortir d’une sorte de tête de pince énorme ayant déchiré la coque. Ils portent des tenues… des scaphandres légers, dirait-on. Ils courent, on voit les couloirs défiler et toujours le même spectacle, des hommes en arme qui… Hé ? Mais ici ça tire, on dirait que des gens résistent !

Les fous, ils ne devraient pas se trouver là… J’avais demandé de tout évacuer !

L’un a été blessé ! L’autre vient à son secours mais ils sont débordés ! Il y a des épées… NON ! Ils sont… ils sont…

C’est fini. On ne résiste pas comme cela à une attaque de cette envergure. Qu’espéraient ces jeunes fous… Contactez les responsables d’unité, qu’ils vérifient systématiquement si personne ne reste en arrière !

Mais Colonel ! Il faut nous défendre, IL FAUT COMBATTRE !

Non Madame Hacham, pas encore et pas comme ils l’attendent. Et je vous prie de vous calmer et de conservez votre sang-froid ! Regardez autour de vous, croyez-vous que personne ici ne ressent la même terreur, la même horreur face à ce qui se passe en ce moment ? Mais ils gardent leur tête froide, car c’est cela qu’on attend de nous. Pardon ? Merci… oui autorisation de sceller les écoutilles. Je vous laisse filmer tout ce qui se qu’il se passe dans ce centre de commandement, et ce malgré l’urgence de la situation, par respect pour la parole donnée et pour aider nos concitoyens à comprendre. Cet enregistrement servira, je l’espère, de balise pour le futur. Mais n’abusez pas de ma tolérance…

Et rassurez-vous, nous n’allons pas nous laisser faire, ils vont…

Mais qui est-ce ? Cet homme là, qui sort au milieu des autres? C’est un vrai géant… Sa tête me dit… LE SÉNÉCHAL PETROVACH !

Colonel Hill, c’est l’homme que vous avez laissé s’enfuir lors du massacre à bord du Transporteur n°2 ! Le meurtrier du Baron Basavech ! Vous l’aviez épargné et le revoici venu pour se venger ! Il regarde la caméra de surveillance, il sait que nous le surveillons… Tu filmes tout cela hein ? Colonel, qu’en pensez-vous ?  Regrettez-vous de l’avoir éparg… Mais que fait-il ? On amène à ses cotés un des jeunes hommes qui ont tenté de résister, il y avait un survivant ! Le Sénéchal lève sa hache et… IL lABAT SUR LA TÊTE DU MALHEUREUX ! MON DIEU, NON ! Nous venons de voir en direct le Sénéchal Petrovach assassiner un prisonnier. Ce monstre n’aura aucune pitié pour nous, C’EST ATROCE ! Il… il soulève vers nous le corps de sa victime, et semble dire quelque chose ? Avons-nous du son, peut-on savoir ? On dirait un i et un o qui se suivent ? I.O., i-or ? Colonel ?

Misha.

Pardon ?

Cet homme vient de prononcer le nom d’Igor. Et avant qu’il ne porte son titre de guerre de Sénéchal Petrovach, il s’appelait… Misha le puissant. »

« Nous terminons ainsi la première partie de ce documentaire. La suite est plus fragmentaire, mais nous avons pu en reconstituer une majeure partie. Rendez-vous donc bientôt, pour la seconde partie de ce document exclusif consacré aux terribles évènements de la sortie de la Passe de Magellone qui ont, je vous le rappelle, conduit au décès du commandant du Transporteur n°6, le Colonel John Fidgerald Hill. »

Soutenez Reduniverse.fr

Prod: PodShows
Réa: Raoulito
Relecture: Arthur, Kwaam
narration: Tristan
Acteurs: Raoulito: J.F.Hill
Anna: Foudia Hacham
Compo: Ian, Cleptoporte
Montage: Raoulito

Posted in chapitre 18, Red Universe, TOME 1
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*