Red Universe: T1 Chapitre 14 Episode 11

GRAND CONCOURS RED UNIVERSE à l’occasion de la sortie en livres de la saga !! Rendez-vous sur Reduniverse.fr pour en savoir plus !

Télécharger l’épisode Mp3⎮⎮S’abonner

Heir se plaqua au sol juste avant que les tirs ne débutent mais ses hommes de main n’en eurent pas tous le réflexe : plusieurs s’écroulèrent et le vieux Souriant fût projeté en arrière sous l’impact d’une balle qui lui lacéra la jambe ! Paul hurlait, criait, tirait comme un fou, vidait une moitié de chargeur sur des hommes déjà mort, rechargeait en tapant le sol de ses pieds. Ses yeux étaient exorbités, des filets de bave dégoulinaient sur sa chemise, son visage ravagé de convulsions. Myan, en bas de la fosse, s’était collé contre le mur au pied du tireur fou, de petits geysers d’étincelles constellant le sol devant lui : impossible de sortir à découvert, l’autre vidait ses chargeurs sans retenue. Un coup d’oeil pour voir son frère : celui-ci, impassible comme transparent aux balles, levait sa lourde mitrailleuse d’une main, les tubes commençant à tourner avant de déchaîner l’enfer sur…

«  HOÙ DERRIERE TOI, ATTENTION ! »

L’autre se retourna alors que l’arme se mettait à cracher, manquant Paul de peu : entre les piliers géants qui lui servaient de jambes, Ralato se laissait déraper, attrapant deux grenades au passage ! Il les jeta, dégoupillées, sur Myan et les quelques rescapés regroupés dans un même coin de la fosse. Grave erreur. Le géant, handicapé par sa masse et le poids de sa mitrailleuse mis plusieurs précieuses secondes à réagir, se déplaçant, piétinant le sol sous lui pour en chasser Ralato. Dans un mouvement acrobatique parfaitement synchronisé, l’agent Mental s’accrocha au bras du géant, l’utilisant comme appui pour atteindre le tuyau d’oxygène, à l’arrière du masque, qu’il arracha d’un coup sec ! Le temps que Hoù porte sa main libre pour tenter de le replacer, il courait déjà à plat ventre vers la sortie du hangar. Tout le groupe de gardes fût pris dans l’explosion des grenades, seul Myan, qui avait pu l’anticiper, survécu, souffrant de multiples brûlures au bras gauche, encore étourdi à quelques pas de ses malheureux compagnons. Le géant à court d’oxygène arracha le casque d’un des morts, se le plaça et inspira profondément, calmement, malgré la folie autour. Il scanna son frère pour vérifier la gravité de son état, tout en reprenant son souffle. Au-dessus de lui, Paul dégoupilla à son tour deux grenades de la ceinture du garde à ses pieds et les jeta vers les alignements de Nuage de Miel et de Lithium : « LA MUTUALITE VAINCRA !! » .

Le vieux Souriant cria de terreur : le Lithium en lui-même ne devient explosif qu’au contact de molécules d’eau. Par malheur, le Nuage de Miel concentré réagit à la chaleur en une combustion lente, productrice de.. vapeur d’eau et pour mieux dissimuler cette drogue, on avait mélangé les bidons, tous d’apparence identique, malgré les risques d’accident. Dans un premier temps il ne se passa rien, sinon quelques débris s’éparpillant autour du lieu de l’explosion des grenades.  Paul ne sût jamais la suite, fauché d’une rafale de la sulfateuse du géant depuis la fosse. Visiblement fou de rage, le gros Souriant ne s’attarda pas plus longtemps et s’élança à la poursuite de Ralato, déjà hors du hangar depuis une bonne minute .

Une énorme déflagration retentit alors dans les stocks de bidon de Lithium : la réaction chimique redoutée s’était enclenchée sur une partie des réserves, provoquant un violent incendie qui allait, de fait, menacer toute la petite station. Allongé sur le sol, le vieux Souriant hurlait des ordres aux quelques gardes survivants pour qu’ils isolent au plus vite des flammes le Lithium toujours intact. Cette station était peu fréquentée et aucun ouvrier n’était présent pour aider. On courait à la catastrophe !

Soutenez Reduniverse.fr

Prod: PodShows

Réa: Raoolito

Relecture: Icaryon, Andropovitch, Arthur R, Coupie, Quentinus15

Narration: Andropovitch

Acteurs:
Myan (Ian)
Paul (Andropovitch)
Bleknoir (Vieux Souriant)

Compo: Ian

Montage: Andropovitch

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Top