RedU T1 Ch18 Ep13

Quel est votre personnage préféré de Red Universe ? Venez donner votre avis dans le sondage en ligne sur le site de Red Universe !
http://reduniverse.fr/sondage-red-universe-2016/

—————————————-

Le vaisseau pirate se redressait, permettant aux deux frères de reprendre appui. Le visage en sang, un œil fermé, Misha ne s’amusait plus du tout, et le regard haineux qu’il lançait n’augurait rien de bon. C’était très certainement ce regard qu’Esfir avait rencontré pour ses dernières minutes de vie. 

Le combat n’allait pas s’arrêter là et, visiblement, le géant ne se rendrait pas. Igor prit enfin, sans doute un peu tard, la mesure de son erreur de se mesurer à l’indestructible Misha. Alors qu’il en soit ainsi, il serra la poignée de son épée et reparti à l’assaut dans un nouveau hurlement. L’autre, handicapé par la perte momentanée d’un œil, jaugeait plus difficilement les distances, calculait moins bien les hauteurs et la redoutable hache fendit la paroi juste à coté d’Igor. Celui ci ne manqua pas l’ouverture ainsi faite, car son frère avait cette mauvaise habitude de répéter ses attaques. Le coup de genou qui parti s’empala sur la lame qu’Igor tendait, elle traversa la cuisse du géant de part en part. Sous la douleur, celui-ci reparti en arrière, se saisissant de l’arme fichée dans sa jambe et l’extirpa de lui à pleines mains. Sous les yeux ébahis de son propriétaire, Misha plia la lame à la rompe, se blessant les mains sans aucune émotion. Il jeta les morceaux derrière lui et, les bras levées, du sang s’échappant de sa combinaison par les gants, sa cuisse ou son heaume, l’impitoyable machine à tuer avança vers Igor, son œil plus mauvais que jamais.

Claquement derrière eux : le vaisseau bélier se désincarsérait, provoquant un violent appel d’air. Les deux pirates furent entrainés dans le vide ! Igor se saisit par réflexe de la porte ouverte de son vaisseau. Sa tenue le protégeant, il put se glisser à l’intérieur de l’engin ; quand à son frère, l’autre se retenait aux déchirures du métal autour de l’ouverture laissée béante par le vaisseau bélier. Les gouttes de sang s’échappant de son corps se congelaient sur place et le géant n’eut d’autre choix que de protéger son visage d’une main tout en se maintenant par l’autre. Misha pourrait-il s’en sortir ?

Hélas, Igor ne put s’intéresser plus longtemps au devenir de son frère car, si le croiseur pirate utilisait ses tuyères au maximum de leur poussée, pour désengager l’engin de l’attraction de la Passe de Magellone, le petit vaisseau bélier ne possédait pas de telles ressources. En quelques secondes, un kilomètre séparait déjà les deux appareils, ce sera le triple la poignée de secondes suivantes, et très vite il disparaitra dans le gargantua stellaire. Reprenant les commandes, le jeune pirate connaissait l’unique solution. Il allait devoir entrer dans la Passe, en transition, et il ne pourrait revenir qu’une fois arrivé de l’autre coté, un voyage de plusieurs semaines, seul, dans les quelques mètres carrés de son appareil. Les Compresseurs dimensionnels tiendraient-ils, les rations de survie suffiraient-elles ? Il redressa la pointe du vaisseau bélier, droit vers la Passe ; les moteurs étaient encore chauds, il allait pouvoir plonger. Igor enclencha les calculateurs et plongea en Transition face à la Passe de Magellone.

« Hé ? Que se passe-t-il ?

Pardon ?

Colonel, tout vient de s’éteindre ? »

J.F.Hill se redressa sur son fauteuil. Foudia Hacham avait raison, indéniablement. Les voyants de survie s’étaient activés, inondant de lumière rouge le centre de commandement ; les grands écrans n’affichaient plus rien, même les diodes habituellement folles semblaient être sans vie. Les premiers rapports, provenant des postes de milice de tout le transporteur, décrivaient la même situation un peu partout. Et inutile d’être un devin pour se douter que si le transporteur n°5 de Sterling-Price, à quelques kilomètres devant eux, n’émettait plus de lumière non plus, c’est qu’il était frappé de la même panne.

L’ancien guérillero comprit immédiatement. Il leva sa canne et activa un bouton caché. Le réseau d’urgence utilisé pour communiquer actuellement dans tout le vaisseau était autonome, avec sa propre source d’énergie, et sa canne avait été modifiée pour ce genre de situation.

« Ici votre commandant. Je demande à tous les membres des forces de sécurité de se mettre en place pour une alerte maximale ! Ce n’est pas un exercice, nous sommes sous la menace d’une attaque imminente. Je répète, alerte maximale, tout le monde à son poste ! »

Puis il se tourna vers les équipes à l’œuvre dans le centre de commandement

« Que l’on prépare toutes les barges de secours, scellez les couloirs principaux, mettez en place le réseau haute fréquence d’urgence !

Commandant ! Que se passe-t-il ?

Madame Hacham. Nos trois transporteurs sont à l’arrêt, tout est hors tension, des radars aux hangars de nos chasseurs et seuls les systèmes de survie tiennent le coup. Ce n’est pas un hasard, c’est une préparation pour une… »

Au même moment sur bâbord, un flash lointain éclaira l’obscurité glacée.

*

Sterling-Price ouvrit les yeux. C’était donc pour maintenant.

« Ils arrivent, ce sera par bâbord. Avez-vous vu la sortie de transition ?

Je vous l’avais bien dit ! Et merde, je n’ai même pas eu le temps de terminer les opérations fondamentales.

Monsieur Tristo, de combien de temps auriez-vous besoin pour sécuriser notre transporteur ?

Quoi ? Mais on a plus de courant !

Et si je pouvais vous en fournir ?

*

Benkana observait, aux jumelles, l’étrange forme apparue au loin. Elle n’était pas née de la dernière pluie et sentait le guet-apens à plein nez. Price ou Hill avaient certainement dû aboutir aux même conclusions. Mais qu’avaient-ils manqué lors des préparatifs de la traversé ? Où avaient-ils été imprudents ?

C’était un gros astéroïde qui venait d’apparaitre, presque de la taille d’un transporteur, et rien que cela donnait la mesure de ce à quoi ils allaient faire face. D’étranges structures formaient un réseau sur la surface, comme des moteurs ou quelque chose du genre.

Trois nouvelles formes se détachèrent de l’astéroïde, plus petites… enfin, vues d’ici. D’après la faible lueurs des réacteurs allumés derrières eux, il s’agissait d’engins spatiaux.

« Prévenez tout le monde. C’est une alerte abordage de grande ampleur. »

Trois barges d’abordages, trois transporteurs. Le Conseil des commandants avait cru pouvoir se jouer des pirates, ils pensaient avoir prévu le pire.

Quelle naïveté.

« Et envoyez quelqu’un chercher Azala et sa garde du corps. Je vais avoir besoin d’elle ici. »

La salle de commandement sera l’une des dernières places fortes ; elle préférait savoir la princesse ici, à ses cotés.

Soutenez Reduniverse.fr

Prod: PodShows
Réa: Raoulito
Relecture: Arthur, Kwaam
narration: Coupie
Acteurs: Raoulito: Igor,JFHill
Zylann: Misha
Anna: Foudia Hacham
Compo: Ian, Cleptoporte
Montage: Ackim

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Un commentaire sur “RedU T1 Ch18 Ep13
  1. Gwendal dit :

    Joyeux anniversaire ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Top