Red Universe: T1 Chapitre 12 Episode 08

Soutenez Red Universe: Faite un don ou baladez-vous dans notre boutique 🙂

TĂ©lĂ©charger l’Ă©pisode Mp3⎮⎮Torrent⎮⎮S’abonner

A quelques pas d’un sas donnant directement Ă  l’intĂ©rieur de la machinerie du Compresseur dimensionnel, Greg compulsait encore un nouveau clavier. Ils se trouvaient tout Ă  l’arrière, lĂ  oĂą seuls quelques censeurs, et camĂ©ras de surveillances anonymes, informaient les ingĂ©nieurs de garde sur le fonctionnement de l’immense appareil.AdĂ©nor se rapprocha de Phil, lui pinçant discrètement le haut des hanches. Celui-ci tiqua mais ne rĂ©agit pas, comprenant parfaitement le signal de sa compagne. Cela faisait dĂ©jĂ  plusieurs minutes qu’il sentait que quelque chose n’allait pas: cette zone du Compresseur aurait dĂ» leur ĂŞtre inaccessible, mĂŞme avec des pass de la sĂ©curitĂ©, et surtout, pourquoi une Ă©quipe de gardes chargĂ©s de les escorter les auraient conduit ici?

“Greg..?” se hasarda-t-il.

“Oui mon gars? Je termine de composer quelques chiffres et je suis à vous..

-Greg que faisons-nous ici? Arrêtez vos mensonges.”

Le sergent ne répondit pas de suite, terminant d’entrer son code, puis baissa les épaules, soufflant profondément, las..

Très las..

 

Devant eux, la pièce sur laquelle donnait le sas s’illumina, un ronronnement de chat s’y élevant doucement.. Greg leva la main en direction de la petite lucarne, les invitant à se rapprocher avec lui pour voir.  Dans un échange de regard, Phil et Adénor se partagèrent les rôles: au cas où cela tournerait mal, à elle les deux miliciens, à lui le sergent.

“Voilà, je m’excuse par avance..”

Phil avança doucement pour jeter un oeil Ă  travers le hublot, sans rien remarquer d’extraordinaire. Il s’agissait de la zone d’évacuation des Compresseurs, lĂ  oĂą l’on injectait les fluides usagĂ©s pour Ă©viter une surpression. Un lieu vite invivable si..

 

Il comprit trop tard.

Profitant de son inattention, le sergent Greg lui enfonça un couteau de combat au travers de son flanc droit!

Le jeune Lieutenant ouvrit grande la bouche, écarquilla les yeux alors qu’il sentait l’air commencer à s’échapper de ses entrailles, et le sang couler là où il n’aurait pas dû se trouver..

“Pardon mon gars, ce n’est pas contre vous, j’suis vraiment désolé..

-PHHHILLLLLLLL!” Hurla AdĂ©nor! DĂ©stabilisĂ©e par le choc de voir son amant gravement touchĂ©, elle n’eut pas le rĂ©flexe d’éviter le coup de matraque d’un des miliciens derrière ses genoux, la forçant Ă  tomber au sol. MalgrĂ© l’impact de la douleur, elle intercepta la matraque du second milicien qui s’abattait sur elle, et d’une clĂ© agile lui cassa le poignet, profitant de son lancĂ© pour le prĂ©cipiter sur son acolyte.

Les deux roulèrent au sol tandis qu’à la force de ses bras, la jeune femme se traina en direction de son amant!

“PHIIIILLLLLLLLL !!!!!!!! CHÉRIII”

 

Celui-ci sentait ses forces l’abandonner, glissant dans les bras de Greg, qui l’accueillait en lui murmurant de macabres conseils:

“Laissez-vous aller, Lieutenant, ne luttez pas, votre mort sera douce. .

Je suis sincèrement désolé, vous n’auriez pas dû approcher cette vipère..

-Ghhaha.. A…dĂ©nor..

-Chuut, elle va vite vous rejoindre dans le sas d’expulsion. Vous l’avez reconnu n’est ce pas? On activera un processus et vous serez volatilisés sous la pression brulante. Ca sera très rapide, et sans douleur.. D’ici là, ne luttez pas..”

Et d’un coup sec, il retira le couteau, laissant le sang pénétrer les poumons encore plus aisément, tandis que l’autre laissa échapper un haut-le coeur déjà gargouillant.

 

“PHIIIIIILL!!!!! SALOP, LAISSEZ-LE !!!”

Le sergent jeta un regard haineux vers la jeune femme qui touchait maintenant la jambe de son compagnon.

“Mon.. Mon chéri, rép.. GHAaa!!!”

Un coup sourd venait de couper net le hurlement de la Texane. Les miliciens l’avaient rattrapé et abattaient leur matraque sur la jeune femme, lui brisant plusieurs os.

Celle-ci semblait loin de tout cela, n’avait d’yeux que pour son compagnon, ensanglanté, agonisant dans les bras de cet homme au regard si cruel.

“Assez!” ordonna-t-il, et les coups cessèrent de pleuvoir, laissant place aux multiples vagues de douleurs. Mais ce n’était que pour son Phil que ses larmes coulaient.. Pour lui qu’elle aimait, pour son amour, son espoir.

 

Sans un mot, le sergent Greg fit signe à ses hommes d’ouvrir le sas, et soulevant prudemment le Lieutenant Goud, il l’emporta à l’intérieur de la petit pièce, le déposant avec précautions sur le sol.

Encore quelques secondes pour lui prendre le pouls, puis il se tourna à nouveau vers la jeune femme au sol, pratiquement paralysée sous les coups violents et destructeurs qu’elle avait reçu.

“Alors Texane, Madame l’Agent 12, est-ce que quelques petits coups de matraque de miliciens peuvent te mettre ainsi hors jeu?!” puis, s’adressant à ses acolytes, il ajouta: “ Venez les gars, on s’éloigne et on va voir si elle est capable de laisser ce pauvre gars qu’elle prétend aimer, seul à son destin..”

Un à un, il sortirent non sans, chacun leur tour, frapper de leur Rangers une Adénor à terre, sans défense.

Le coup de Greg Ă©tait certainement le plus violent.

 

Piégée.

Et cela n’avait rien d’original: tel ces condamnés obligés de creuser leur tombe, elle devait aller d’elle-même s’enfermer dans la sienne.

Inspirant douloureusement, les deux jambes brisées, elle serra les points, les dents, les paupières et rampa.

Elle sera aux cotés de son Phil pour l’ultime instant, et tant pis si ces salopards y tiraient quelque plaisir.

Effort après souffrance, râle rentré après douleur, elle réussi à passer l’obstacle du sas pour pénétrer dans la pièce. Encore un mètre et elle serait avec lui..

Production: Podshows

Ecriture & RĂ©alisation: Raoolito, Icaryon, Andropovitch

Narration: Anna

Acteurs:

* Bleknoir (Greg)

* @[email protected] (AdĂ©nor)

* Darkgueg (Phil Goud)

Montage: Raoulito

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Top