Red Universe: T1 Chapitre 17 Episode 12

Red Universe, ce sont aussi des livres numériques et des thèmes musicaux originaux ! Venez découvrir le site pour enrichir votre expérience de cette grande saga.

Télécharger l’épisode Mp3⎮⎮S’abonner

« Je le pense. En fait j’en suis certain, et depuis longtemps, même si j’ignorais tous les tenants et les aboutissants de l’histoire. »

Il baissa les yeux vers Adénor, puis ajouta :

« Oui, il y a de cela aussi. Je devais vous les faire rencontrer, vous ne comprenez pas ? Ces êtres là sont avec… à nos cotés depuis des siècles, et ils m’accompagnent depuis ma plus tendre enfance. Ils m’ont plusieurs fois montré combien Phil était important et…

Je n’arrive pas à trouver d’autres mots que excellent à ton travail attends je cherche non je ne trouve pas très bien joué

Mmhmmm ?

Je vous l’aurais dit un jour, bien sûr, mais pas tout de suite. S’il vous plait, ne me faites pas ces pensées effarouchées. Imaginez que je vous raconte… je ne sais pas moi… tenez, ce cirque et toute cette histoire. Ne m’auriez-vous pas prit pour un fou ? Certaines choses demandent… on dira : un juste timing.

YEEEAAAAAAHHHH ? »

 

Pas besoin d’explication supplémentaires, tous comprirent que leurs hôtes s’impatientaient. Phil inspira profondément, serra une dernière fois les mains d’Adénor et se redressa. Il ne fût pas surpris que sa compagne fasse de même, peut-être un peu plus lorsque Fabio se rapprocha également du duo.

Le lieutenant restait tout de même dubitatif : alors ce serait lui le centre de tout cela ? Le… petit singe qui pouvait « bloquer les rouages de lunivers » comme l’expliquait Magellone ? Il ne voyait pas vraiment comment, en fait il ne comprenait pas grand chose. Mais Fabio, qui visiblement leur cachait pas mal de choses, et Magellone semblaient le croire. Que lui-même ne le sache pas ne prouvait rien de particulier. Les cordonniers ne sont-ils pas notoirement les plus mal chaussés ?

Bon, allons-y :

« Je suis le Lieutenant Phil Goud, celui que vous appelez le Faiseur. C’est moi que vous cherchez !

Et je suis Fabio Ouli, le.. la trapéziste ? »

Magellone vînt au secours du mental blond. Il lui précisa dans un sourire :

« Le Passeur, fiston. T’es lPasseur. »

Et se retournant vers toute l’équipe des artistes de la folle représentation, il ajouta :

« Mes amis ! Y’ sont LÀ ! Ceux qu’vous che’chez d’pis si longtemps, l’Passeur et l’Faiseur sont enfin réunis ! On va pouvoi’ t’availler ensemble et vous laisser reveni’ nous donner vos pouvoi’s ! »

Magellone était bel et bien de leur coté. Que lui avaient-ils promis ? L’avaient-ils convaincu d’une manière ou d’une autre ? Fabio croisa le regard de la trapéziste, son homonyme. Oui, elle devait y être pour quelque chose. Il offrit pourtant son plus beau sourire au capitaine, clairement en désapprobation avec ces pensées.

Loyal s’éleva alors du sol et s’approcha de Phil, suivi par tous les artistes. Nez en avant, il le renifla, comme l’aurait fait un chien ou un chat, suivi, là encore, de tous les autres. Le lieutenant se raidit de sentir tous ces visages proches de son corps à flairer ses odeurs. Que préparaient-ils tous ?

La trompe de l’éléphant se figea d’un coup sur la base de sa nuque. Phil ne put s’empêcher de pousser un petit cri, quand il sentit le contact de l’appendice du pachyderme contre sa peau, mais il se laissa faire. Etrange spectacle que le balais de tous ces participants à la représentation, qui se succédaient pour renifler la nuque du jeune homme. Lui tentait de sourire, mais sa tension était palpable.

Et comme si de rien n’était, les artistes s’envolèrent soudain, ou plutôt se laissèrent flotter vers le haut, pour redescendre ensemble au centre de la piste. Apparemment, l’inspection était terminée.

 

« Ce n’est pas lui, n’est-ce pas Magellone ?

Je… je comp’end pas. Pou’tant on était su’ !

Oui, vous n’êtes pas le seul à n’y rien comprendre, croyez-moi… »

Les deux amoureux ne savaient plus qui suivre du regard : les artistes du cirque, Loyal, Fabio, Magellone ? Adénor questionna froidement le mental blond :

« Mhhmm ?

Non… non, c’était une erreur. Une incroyable, hallucinante et, autant le dire, une bien belle boulette ! »

Fabio inspira profondément. Il apprenait cette nouvelle comme tous et devait la digérer lui aussi. Certaines briques collaient trop bien, il aurait dû s’en douter. Eux aussi d’ailleurs.

« Quand je pense que c’était les Titans qui m’avaient aiguillé sur toi, Phil. J’ajoute que tu as toujours été au bon endroit au bon moment, comme si une force te guidait à ton insu, cela pouvait donner matière à réfléchir.

Pas de chance, hein ? Au fait, Capitaine, du coup, suis-je vraiment le Passeur ?

Pas d’doutes la-d’ssus, gamin. Mais sans l’Faiseur, té pas v’aiment utile…

J’adore quand on m’annonce mon inutilité. Bien ? Bon ben si tout le monde en a fini… on peut, peut-être, enchainer pour la suite ? J’ai quelques questions pour nos petits amis. »

 

Le projecteur ronronna alors, changeant de nouveau de diamètre et ne laissant plus apparaitre que Monsieur Loyal, qui marchait vers eux, le micro en main. Il ne s’arrêta que pour le porter à sa bouche et conclure d’une manière sèche et sans appel :

« TttttrrroooOOOOOOVaaiiii—- lleuuuuuuuuuuu »

Tous se regardèrent, à la fois surpris et embarrassés. Phil grilla la politesse à Fabio qui s’apprêtait à répondre :

« Et…

Mais OÙ le chercher ? »

Loyal le pointa du doigt et rugit dans son crissement vocal habituel, tout en demeurant compréhensible :

« PrRRRRRROOOOooooCCCHhhhhhhh… TTTTRRRÉééééééssSS POOOOOOOOCHHHhhhhhh !!!!!  HA Ha Ha Ha Ha »

 

La clef boursouflée s’éteignit alors, son ronronnement s’amenuisant très vite pour disparait dans un ultime murmure. Elle se laissa descendre doucement, comme un ballon qui aurait perdu son hélium et, redevenue « clef normale sans boursoufflures », se posa sur l’épaule droite de Fabio. Tandis que l’univers autour d’eux redevenait d’une blancheur laiteuse, sans aucun repère.

D’une petite veille mentale, il su que la clef était redevenue invisible aux yeux des autres. Sauf, peut-être, pour Magellone : rien n’était certain avec celui-là. Mais il avait, visiblement, d’autres impératifs en tête :

« Écoutez vous tous ! Dans l’immédiat, j’vous conseille su’tout de fermer vos combi’. La magie des Dieux va s’en aller et c pas d’ole si on est pas p’êt ! »

Soutenez Reduniverse.fr

Prod: PodShows
Réa: Raoulito, Relecture: Arthur, Icaryon, Kwaam
Narration: Elioza
Acteurs:
Phil: Lorendil,
Fabio: Zylann,
Magellone: Raoulito,
Adénor: Anna
Compo: Ian
Montage: Bleknoir

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Top