Red Universe: T1 Chapitre 16 Episode 14

Red Universe, ce sont aussi des livres numériques et des thèmes musicaux originaux ! Venez découvrir le site pour enrichir votre expérience de cette grande saga.

Télécharger l’épisode Mp3⎮⎮S’abonner

Un groupe de scaphandriers longeait la coque du Positron en direction de la proue du vaisseau. Leurs chausses magnétiques résonnaient lugubrement dans le vide sous la surface du métal, mais seules les vibrations remontaient le long de leurs chevilles.

« Dans l’espace, personne ne vous entend hurler…

Qu’est-ce tu dis mon gars ?

Rien Capitaine. Je me remémorais le slogan d’un vieux film. »

Répondit Fabio, peu enclin à partager les souvenirs d’un film d’horreur dans leur situation. En file indienne, Magellone, Fabio, Adénor et Phil Goud progressaient vers un sas secondaire que leur avait indiqué le capitaine. Il avait garanti que ce serait plus rapide de passer par là, alors tous l’avaient suivi.

« Nous y v’la M’sieur-dame ! Pu qu’à l’ouvrir… »

Et joignant le geste à la parole, il s’accroupit aussi maladroitement que son embonpoint le lui imposait et fit coulisser une trappe dissimulée entre deux jointures. On l’entendit grommeler alors qu’il tentait de composer un code avec ses gros doigts gantés. Plusieurs tentatives furent nécessaires lorsqu’enfin un mécanisme ronronna sous la coque et l’écoutille d’un sas secret roula doucement sur ses engrenages, libérant le passage sur une ouverture parfaitement… blanche..

Phil constata l’étrangeté à haute voix :

« C’est tout blanc.

Mmhmm…

Elle a raison. Dans cet univers, le noir peut devenir blanc suivant son interaction avec la lumière. »

Répondit le Mental blond, traduisant les pensées d’Adénor.

« Mais c’était noir chez nous tout à l’heure, pourtant ?

Sans doute les règles de cette dimension ont leur propre complexité, cher Phil. Qui passe le premier ?

B’Diou ! C’est mon vaisseau, matelot ! Et le capitaine est toujou’s le p’mier à ent’er et le de’nier à sorti’ ! »

Et sur cette phrase, Magellone fit un petit pas en avant et se laissa glisser directement dans l’orifice. Les autres se regardèrent, puis Phil s’élança, suivi de sa compagne et de Fabio.

 

Peu rapide, la « chute » dura quelques bonnes minutes avant que les chaussures aimantées du Mental ne se fixent sur quelque chose. Le couple et le capitaine se tenaient déjà là à regarder le blanc, totalement pur, qui les entourait. En fait, bien qu’à quelques pas de lui, ils n’étaient guère plus que des silhouettes se dessinant sur un fond immaculé.

Blanc par ci, blanc par là, cet univers blanc rappelait l’hôpital, et Fabio n’aimait pas les hôpitaux.

Sentant ses pouvoirs toujours actifs, il se demanda s’il avait la faculté d’agir sur quelque propriété de la lumière dans ce monde ? D’un coté, remettre tout en noir n’était pas une solution non plus, plutôt… faire de la lumière « noire » pour « éclairer » ?

« Bien sû’ gamin qu’tu peux. Et c’est même c’qu’on attend de toi. »

Un frisson glacé parcouru la colonne vertébrale du Mental. Magellone venait de répondre à une pensée intérieure, malgré ses barrières levées. Cette fois le doute n’était plus permis, ce gros bonhomme cachait bien son jeu depuis le début.

« Eeeeevidement ! Qui c’ois-tu qui t’donne tes pouvoi’s, hein ? Nos Dieux sont les mêmes, fils, et il est temps pou’ toi de les appeler !

Mais que dites-vous, Capitaine ?

Demanda Phil, qui n’entendait évidement que la moitié de la conversation.

Tu vas le savoir fiston, dès que notre ami ici allumera tout çà… »

Tous se retournèrent vers Fabio, dubitatif.

Bon, de toutes façons ils étaient venu ici pour comprendre et on ne faisait pas d’omelette sans..

« …Sans casser des oeufs ! Ha ha ha ! »

Ricana le capitaine, trop heureux de couper l’herbe sous le pied de Fabio. Celui-ci fut piqué au vif par la remarque anodine , bien plus qu’il ne l’aurait dû : cette facilité à percer ses défenses était stupéfiante.

« Pouvez-vous arrêter de faire cela ? C’est énervant.

T’aime pas qu’on fouille tes neu’ones petit ? Pou’tant j’c’ois savoi’ que t’ado’e le fai’e aux autres, nan ? Aller, fait pas ta femmelette effa’ouchée, tout le monde attend.

Mais QUI ?

Fais-le ! Tu connais ces Dieux tout comme moi, sinon plus, ils s’impatientent. J’les entend, et toi ? Tu peux pas les sentir avec tout c’qu’ils t’donnent ? »

 

Et ce fût sur cette phrase que Fabio comprit.

Soutenez Reduniverse.fr
Prod: PodShows
Réa: Raoulito
Relecture: Arthur R, Icarion
Narration: Anna
Rôles:
Zylann : Fabio Ouli
Raoulito : Capitaine Magellone
Lorendil : Phil Goud
Anna : Adénor
Compo: Ian
Montage: Ackim

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Top